En-tête
---
[ANNIVERSAIRE] Il y a 50 ans, la Massane dans Paris Match...

7  juin 1969… Joseph Travé, chercheur au CNRS, lançait un appel dans Paris Match pour la protection de la forêt des Colomates, appelée aussi « forêt de la Massane », face à des projets d’aménagements touristiques, et qui avait abouti à la mise en Réserve Naturelle Nationale de la cette forêt.

(Re)découvrez cet article fondateur de la Réserve de la Massane pour les 50 ans de sa publication !


L'été, quand on arrive là, on croit entrer dans une cathédrale. Les gens ont beau être prévenus, ils ont le souffle coupé. Paris Match n° 1048 - 07 juin 1969 « Match de la vie - Menace de mort pour la forêt aux fossiles vivants » pages 6-7   ©PARIS MATCH/SCOOP

50 ans plus tard, ce ne sont plus des problèmes de pistes ou d’urbanisation qui menacent cette forêt emblématique, mais les changements globaux, en particulier le changement climatique. Cette hêtraie méditerranéenne considérée comme une des dernières vieilles forêts du bassin méditerranéen, subit depuis ces dernières années, toutes les prévisions édictées par le GIEC, baisse de la pluviométrie, hausse des températures, mais aussi gels tardifs et augmentation des événements extrêmes comme les pluies diluviennes ou les tempêtes, sans compter les pollutions diverses...

Un observatoire de 50 000 arbres suivis annuellement sur ce site depuis 20 ans montre une mortalité dix fois supérieure à celle observée normalement dans d’autres hêtraies.

A l’heure où l’on s’émeut, à juste titre, de la charpente consumée de Notre Dame de Paris, il ne faut pas oublier nos forêts qui brûlent à petit feu, du à notre incapacité à s’engager résolument dans la réduction de notre empreinte sur la planète.

A l’époque, grâce à l’appel dans Paris Match, le maire de l’époque, Gaston Pams avait renoncé à ses projets destructeurs… aujourd’hui avec cet appel renouvelé dans Paris Match, l’homme se tournera t’il enfin vers une réelle préservation de son environnement

J. Garrigue, Conservateur de la RNN Massane

Avec l'aimable autorisation de ©PARIS MATCH/SCOOP

Lire la suite.