Un insecte cécidogène, ou galligène, est une espèce d’insecte qui entraine la formation de galles (ou cécidies) dans lesquelles se développent les larves. 29 espèces de Cecidomyiidae sont inventoriées sur le territoire de la Réserve, ce qui n’empêche pas les nouvelles découvertes.

Lors de prospections menées en octobre 2014, deux nouvelles espèces de Cecidomyiidae ont ainsi pu être ajoutées : Macrolabis brunellae (Tavares,1907) (= Macrolabis ruebsaameni Hedicke, 1938 in Rübsaamen & Hedicke, 1938) sur Prunella vulgaris L. – apparemment nouvelle plante hôte observée pour cette espèce – (Figures 1 et 2), et Rhopalomyia millefolii (Loew, 1850) sur Achillea millefolium L. (Figure 3) .
M. brunellae, d’abord considérée comme hypothétique pour la France (DAUPHIN & ANIOTSBEHERE, 1997), a ensuite été citée dans notre pays (SKUHRAVÁ et al., 2005, p. 108) sous le nom de M. ruebsaameni, sur Prunella grandiflora (L.) Scholler, dans deux localités du SE de la France. Elle est nouvelle pour les Pyrénées-Orientales et reste une espèce rarement observée en France, qu’il faudrait donc plutôt rechercher en fin d’été et à l’automne, à la base des rosettes de feuilles de Prunella vulgaris.

Télécharger l’article : Guarrigue_etal_Cicidomyiidae_Bull_SLB_2015_43_2_p165-166 – volume 43(2) du Bulletin de la Société Linnéenne de Bordeaux